Ambassade des Pays-Bas à Paris, France

Transports, infrastructure et environnement

Ministère de l’Infrastructure et de l’Environnement
Le ministère de l’Infrastructure et de l’Environnement a été créé en 2010 suite à la fusion du ministère du Logement, de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et du ministère des Transports, des Travaux publics et de la Gestion des Eaux. Le nouveau ministère est responsable des transports, de l’aménagement du territoire et de la gestion des eaux et de l’environnement.

Le ministère a trois fonctions principales : la mise au point de la politique, la mise en œuvre et l’inspection.
La mise au point de la politique est répartie entre trois Directions générales, à savoir la DG Environnement et Coordination internationale, la DG Aménagement du Territoire et Eau et la DG Accessibilité.

Le KNMI (organisme de météorologie) et l’inspection sont des agences du ministère. L’autorité néerlandaise d’émission CO2, le RDW (autorité chargée de l’enregistrement des véhicules et des permis de conduire) et le Cadastre sont des administrations indépendantes du ministère.

Rijkswaterstaat
La direction générale des Travaux publics et Gestion des Eaux (RWS) est l'organisation de la mise en œuvre du ministère. Cette agence protège les Pays-Bas contre les inondations, prend soin de l'eau aussi bien en qualité qu'en quantité, construit, gère et entretien les routes et les voies navigables et prend soin de la fluidité et de la sécurité du trafic.

Grands projets

Maasvlakte II
Juste à côté de la zone portuaire et industrielle actuelle le port de Rotterdam crée dans la Mer du Nord un nouvel emplacement pour les activités portuaires et industrielles : Maasvlakte II.
Au mois de juillet dernier, la société d’exploitation du port a mis en service une digue de 11 km. Derrière la digue la zone sera construite par remblayage. Avec la construction de Maasvlakte II, le port de Rotterdam se dote d’une zone portuaire et industrielle supplémentaire de 1.000 hectares, située au bord des bassins particulièrement profonds  permettant d’accueillir les futurs porte-conteneurs géants.

Zandmotor | Moteur de Sable
Construire avec la nature
Un banc de sable artificiel pour protéger le littoral néerlandais
Pour protéger les Pays-Bas de la mer, les pouvoirs publics renforcent tous les cinq ans le littoral néerlandais avec du sable. Sans ces travaux la mer formerait une menace pour les Pays-Bas, dont plus d’un quart de son territoire se situe sous le niveau de la mer et les deux tiers de sa surface sont susceptibles d'être inondés. Ce supplément de sable fonctionne bien, mais les Néerlandais se demandaient si la protection du littoral ne pourrait être effectuée de façon plus durable et plus respectueuse de l'environnement. Avec la construction du « Moteur de sable », une presqu’île au large de La Haye accessible au public, les Pays-Bas expérimentent si la nature est capable de dispatcher naturellement le sable devant leur côte.

Autres liens intéressants

Eau
Netherlands Water Partnership (NWP)
Secteur d’eau aux Pays-Bas

Centres de recherche
Connekt : réseau d’innovation dans le transport
SWOV : institut de recherche sur la sécurité routière
Panteia/NEA : bureau d’études de transport, d’infrastructure et de logistique

Divers

Bureau Central des permis de conduire

Statistiques diverses

Le vélo aux Pays-Bas