Ambassade des Pays-Bas à Paris, France

Littérature et arts plastiques

Rencontre avec Niña Weijers, Marie Darrieussecq & Christophe Ono-dit-Biot

20 févr. 17

Le premier roman de la jeune écrivaine néerlandaise, Niña Weijers, « Les conséquences », nous parle d’une artiste qui s’embarque dans un projet absurde et original tout en se posant des questions existentielles : à quoi sert l’art, d’où vient la création vitale, quel est le pouvoir de l’imagination ?

Voilà le point de départ d’une discussion sur ce dont l’art est capable, les secrets de la création et le lien qu’il peut y avoir entre la création littéraire et plastique.

Niña Weijers

Niña Weijers (Nimègue, 1987) a fait des études de lettres à Amsterdam et à Dublin. Elle écrit des nouvelles et des essais publiés dans différents magazines. En 2010 elle gagne le concours d’écriture Write Now! Actuellement elle écrit des articles et chroniques dans l’hebdomadaire De Groene Amsterdammer et elle est rédacteur de la revue littéraire De Gids. En mai 2014 elle a publié son premier roman Les conséquences chez les éditions Atlas Contact. Le livre fut couronné du Anton Wachterprijs 2014, le Gouden Boekenuil 2015 en le Opzij Literatuurprijs 2015. Les conséquences est un impressionnant roman d’idées écrit dans un style à la fois grave et pétillant, un roman sur la photographie, la littérature, l’isolement et la disparition, qui a fait sensation aux Pays-Bas et qui est traduit dans de nombreuses langues.

Marie Darrieussecq

Marie Darrieussecq, psychanalyste est également une scientifique qui a écrit une thèse sur l’autofiction. L’écrivaine en elle a été propulsée sur la scène médiatique dès 1996 lors de la parution de son premier roman Truismes, best-seller traduit dans une quarantaine de langues. Elle est l'auteure d'une œuvre littéraire riche de romans, récits, essais, de traductions et de pièces de théâtre. Elle a beaucoup publié sur l’art et sur l’œuvre de certaines artistes. Son dernier livre sur l’art est un essai biographique, Être ici est une splendeur. Vie de Paula Modersohn-Becker (P.O.L. 2016). En 2013 elle a reçu le Prix Médicis pour Il faut beaucoup aimer les hommes.

Christophe Ono-dit-Biot

Christophe Ono-dit-Biot est écrivain et directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire Le Point, dont il est notamment responsable des pages « Culture ». L’homme écrivain est auteur de cinq romans. En 2013 il a publié Plonger, un roman sur l’amour et sur l’art, qui a obtenu le Grand prix du roman de l'Académie française et  Prix Renaudot des lycéens.

Cette rencontre est organisée et animée par Margot Dijkgraaf, critique littéraire et chargée de littérature & débats auprès de l'Ambassade des Pays-Bas en France.

Lundi 20 février – 19h
Maison de la Poésie
157 rue Saint Martin
75003 Paris

réserver

Maison de la Poésie - 157 rue Saint Martin - 75003 Paris

20 février 2017 19:00